L’atelier devenu grand

540 m2 d’espace de travail. Pour 2021, la marque voit les choses en plus grand. C’est une nouvelle page de l’histoire de Dao qui a commencé à s’écrire dans les nouveaux locaux.

Poutres apparentes et sol blanc éclatant, bienvenue dans le Grand Atelier Dao. Depuis cet été, le petit atelier situé au dessus de la boutique rue Saint Nicolas à Nancy a déménagé à Maxéville. Plus grand et mieux équipé, c’est le tournant que Dao prend au mois de Septembre. Une usine de masque, un déménagement et toute l’équipe de la marque commence l’année dans des locaux atypiques et chaleureux à quelques minutes de Nancy et du petit atelier qu’occupaient Davy, Romain, Chantala et Thomas au commencement.

 

Un projet de grande ampleur voit le jour ici après la folle épopée de l’usine de masque avec une équipe qui s’étoffe et de nouvelles machines qui viennent meubler les lieux. Machine à coudre automatique et automate de couture, il est désormais question de dépoussiérer la fabrication manuelle grâce à des machines programmables. C’est en cela que Dao souhaite faire évoluer le métier de la couture. C’est une aire nouvelle qui souffle dans le Grand Atelier où les anciennes machines mécaniques rencontrent l’intelligence artificielle.
Cette nouvelle organisation est une réponse aux nouveaux objectifs que se fixe la marque. Fabriquer plus, ici, à Nancy, ville qui a vu naître les premiers modèles de jeans Dao. Les couturières et couturiers peuvent désormais s’appuyer sur du matériel de pointes pour façonner les produits. Les automates de coutures vont ainsi permettre de recentrer les compétences et le savoir-faire sur d’autres tâches. Chez Dao, nous pensons au bien-être de nos collaborateurs et avons repensé l’organisation de l’atelier et la répartition des missions afin d’aider à la réalisation des tâches les plus difficiles. Cet investissement est donc non seulement une manière de répondre à la question de la pénibilité au travail mais également de favoriser la production et la qualité des réalisations.

 

25 jeans produits par jour dans le nouvel atelier. C’est ce que Davy produisait en 1 mois lorsqu’il travaillait seul.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *